Les actualités

Retour à la liste des actualités

04/06/2008

Plateforme encadrement : du brouillard dans la négociation

L'absence de transparence nuit à la qualité du dialogue

La première pluri syndicale relative à l'évolution de la plate forme s'est terminée jeudi 4 juin 2008 dans la confusion la plus totale.
Alors que la réunion avait plutôt bien commencé, la direction acceptant plusieurs de nos propositions (ou celles d'autres syndicats) notamment :
- la génération de points par agent et non plus par poste,
- le rélèvement des coefficients terminaux des catégories (603 pour la maîtrise et 853 pour les cadres);
- l'augmentation de 25 % des montants de primes de résultats à l'horizon 2012 (645 € par maîtrise et 1930 € par cadre);
- l'ouverture immédiate d'un chantier sur l'EC SUP ;
- la réduction de la quatrième à la troisième année de non attribution de points pour l'élaboration d'un plan de progrès ;
- le renforcement du rôle des commissions de classement en leur donnant le pouvoir de remédier aux dysfonctionnements constatés ;
- l'ajout de la concertation pour l'élaboration du nouveau support d'EAP ainsi que pour les critères et la méthode d'avancement ;
- l'élaboration concertée des notices techniques d'application de cette nouvelle plate forme,
subitement le ton a changé quand nous avons abordé la question principale de la quantité de points générés par agent.
En effet, la proposition initiale de la direction de 10 points (7 pour l'avancement + 3 pour le parcours professionnel) nous semblant insuffisante et être en régression par rapport à la situation actuelle, nous avons souhaité connaître les modalités de calcul qui avaient servi de base à ce résultat. Une telle demande a été jugée par la direction comme un crime de lèse-majesté. Comment peut-on douter des données fournies ? Les débats ultérieurs nous ont confirmé dans notre souhait d'être en possession de tous les éléments participant à ce calcul.
Devant les demandes de toutes les OS et après une suspension de séance, la direction a décidé de porter la génération de points à 11 (8+3) en 2009, 12 (8+4) en 2010 et 13 (9+4) en 2011. L'ensemble de ces mesures auraient un coût de 8,7 M € sur les 4 années de l'accord. Un budget supplémentaire de 0,5 M€ serait attribué au management pour traiter au cas par cas des situations individuelles !!
Pour la CFE CGC RATP, en absence de données claires et transparentes sur le chiffrage de l'existant (selon certaines sources, aujourd'hui les cadres génèrent 12 points et les maîtrises 7), compte tenu du maintien de 4 niveaux de montée en compétences (la direction reconnaissant le déséquilibre de cette construction), de la non prise en compte de notre revendication relative à l'entretien spécifique carrière tous les 5 ans et enfin, du manque de clarté sur le maintien des mesures hors quota et de fin de carrière, le dossier ne nous semble pas encore être prêt pour être proposé à la signature des OS.
Nous vous tiendrons informés de la suite des évènements qui ne manqueront pas de se produire.

Fermer

Récupération du mot de passe